Comment fonctionne l’industrie de la musique

Que vous soyez un musicien en devenir, une personne voulant travailler dans le milieu ou simplement un internaute curieux de savoir comment l’industrie musicale fonctionne, cet article est fait pour vous.

D’ores et déjà, sachez que l’industrie musicale est un ensemble complexe. C’est une industrie au même titre que le textile ou l’automobile parce qu’elle aussi délivre des produits finis(disques) et génère surtout beaucoup de revenus.

Jay Z et P.Diddy, deux mastodontes de l’industrie musicale américaine.

En fait, c’est quoi l’industrie musicale? L’industrie musicale (appelée également industrie du disque) désigne l’ensemble des activités qui contribuent à l’offre de produits musicaux obtenus par un processus industriel de reproduction.

Jusque-là c’est encore un peu vague.Mais ne vous inquiétez pas, on y arrive.

Cette industrie est donc composée d’un groupe d’acteurs qui sont les maisons de disques ou labels, les sociétés de publication,les producteurs, les compositeurs, les paroliers, les ingénieurs sons, sans oublier les radios et désormais les services de streaming qui jouent un rôle important dans cette industrie.

Qui produit les artistes? Comment sont-ils découverts et comment fabriquent-ils les plus gros tubes planétaires? Comment sont-ils rémunérés?

Suivez très bien la partie qui suit, nous entrons dans le vif du sujet.

Les labels,véritable moteurs de l’industrie.

Les labels sont au centre de l’industrie. Ils ont la mission de dénicher les talents et de les produire afin de vendre le plus de disques possibles. Ce sont de véritables entreprises.

Leur rôle est d’offrir aux artistes de l’exposition et celà se fait à travers un financement et une promotion constante. Parmi les plus grandes maisons de disques on peut compter le leader Universal Music Group , Sony ou encore Atlantic Records.

Voyons comment les artistes entrent en contact avec les labels.

De l’anonymat au devant de la scène

Pendant longtemps, les artistes se faisaient découvrir en frappant aux portes des maisons de disques et en leur envoyant des démos, des versions rudimentaires de leurs chansons.

Mais avec le temps, cette façon de procéder qui se soldait très souvent par des refus fut délaissée au profit de canaux plus modernes tels que YouTube et SoundCloud où les internautes postent des covers( reprises de chansons). C’est le cas de Justin Bieber qui a attiré l’attention du public grâce à une vidéo postée sur YouTube.

Enfin, beaucoup de talents décrochent un contrat en participant à des compétitions comme The Voice ou American Idol (Chidinma,Fifth Harmony, Kendji Girac, Kelly Clarkson).

Vous l’aurez compris, il ne suffit pas de savoir chanter, il faut convaincre les maisons de disques de vous offrir un contrat d’artiste. Le label est donc la voie qui semble incontournable. Cependant une autre option s’offre aux artistes: se lancer en tant qu’artiste indépendant même si elle signifie zéro financement extérieur.

Une fois que vous avez tapé dans l’oeil d’un label et que le contrat est signé, toutes les portes s’ouvrent à vous. Mais que se passe-t-il après?

Le 360 deal ou le contrat à 360 degrés

En général les labels proposent presque toujours un contrat à 360 degrés. Je vous explique.

Dans les clauses de ce contrat, le label s’engage à verser une importante avance à l’artiste qui permettra à ce dernier de s’entourer d’une équipe qualifiée( manager, assistant, styliste,etc). Le label assure les séances en studio,la paie des producteurs et la réalisation des clips vidéo.

En retour l’artiste cède un important pourcentage sur les ventes de disques et les streaming au label qui s’assurera d’abord que les royalties de tous ceux qui ont participé à la réalisation des chansons soient versées avant de payer l’artiste. Un cycle complet, d’où l’appelation 360 deal.

En signant ce contrat, l’artiste donne au label le contrôle quasi total de son image, son style musical et ses choix de carrière.

Mais alors comment les chansons et les albums sont-ils créés? Et comment quittent-ils le studio pour attérir dans nos smartphones?

Le studio: la cuisine des hitmakers

Contrairement à ce que vous pourriez penser, une chanson n’est pas le fruit du travail d’une seule personne. Les artistes doivent faire appel à des producteurs, des paroliers et des ingénieurs sons.

Beaucoup d’artistes organisent ce qu’on appelle des camps d’écriture et des cessions studio où plusieurs paroliers et producteurs se réunissent pendant des semaines, voire des mois parfois dans une villa pour écrire le plus de chansons possible, pour un seul artiste.

Ensuite, une fois qu’un certain nombre de chansons a été enregistré, on choisit d’abord un premier single qui fera la promotion de l’album qui n’existe pas encore.

Au fur et à mesure que le processus avance, la tracklist(liste des chansons de l’album) se peaufine et d’autres singles sont envoyés aux radios.

Quant aux featurings, ils se font de plusieurs manières. Parfois les artistes qui collaborent ensemble sont des amis ou connaissances et décident de collaborer. De nos jours, chaque artiste envoie son enregistrement par e-mail et hop, on a un featuring.

Anecdote: La chanson « Nice For What » de Drake était censée être un featuring avec Kanye West. Tout comme « Shooters » de Tory Lanez était à la base un duo avec Nicki Minaj.

Certains ne se sont même pas rencontrés jusqu’au jour d’une prestation.

Et l’album alors?

Lorsque les chansons définitives sont choisies et que le label valide l’album, la phase de promo commence.

Les artistes doivent faire beaucoup d’interviews et prester sur divers plateaux tv et même aux awards shows.

Une fois l’album prêt et mis sur le marché, il est disponible en ligne sur les plateformes de téléchargement(iTunes, Amazon) et de streaming (Spotify, Apple Music,Tidal).

Enfin, les artistes vont en tournée pour promouvoir leur album.

Le clip vidéo, l’outil indispensable

L’aspect visuel est devenu indispensable lorsqu’il faut promouvoir sa musique. Un artiste c’est plus que du son, c’est une image et un look. Ainsi, Les singles bénéficient presque toujours d’un visuel car le public veut voir et rêver en plus d’écouter.

Le tournage d’un clip se fait la plupart du temps en plusieurs jours afin de filmer les diverses séquences. Pour ce faire, on embauche un réalisateur. Ensuite, le clip est dévoilé après montage .

Quand aux vêtements, ils sont souvent offerts ou prêtés par des créateurs.

Anecdote: Le clip Scream de Michael et Janet Jackson est le plus cher de l’histoire de la musique.

L’heure de la paie

Les prestations live représentent la majorité du revenu moyen d’un musicien et aussi la plus grande source de revenus. Il n’est pas surprenant que les artistes aillent en tournée mondiale vu que les ventes disque représentent à peine 6% des bénéfices.

Ajouté à cela, nous avons les apparitions publiques et les contrats publicitaires qui ont un apport non négligeable.

Beaucoup d’artistes ont lancé leur propre marque de produits et services. Ils ont enfin compris que les ventes de disques ne les rendraient jamais riche.

Faites tomber les masques

À l’ère du mainstream, tout le monde n’écrit pas ou que très peu ses propres chansons ( exemple: Rihanna et Selena Gomez). Des démos de chansons déjà préfabriquées par d’autres artistes( qui sont payés) leurs sont envoyées et ils se contentent d’effectuer quelques modifications et de poser leurs voix.

Par exemple le hit « Love Yourself » de Justin Bieber a en réalité été écrit par Ed Sheeran. Et vous pouvez reconaître le flow d’Ed sur le single.

Sans oublier que Work de Rihanna était à l’origine une chanson de PARTYNEXTDOOR.

La recette du hit parfait

Avez vous constaté qu’un grand nombre de chansons sonne presque pareil? C’est parce que les producteurs utilisent la même recette.

Pour qu’un son cartonne dans les charts, il faut qu’il attire vite le public et pour ce faire, il doit être accrocheur et muni d’un refrain facile à retenir.Et les artistes comme Rihanna l’ont bien compris. D’où les « Oh Na Na »,les « Work, work,work » et les « Umbrella,ella ella eh » ou encore les « Bum Tam Tam » de MC Fioti.

C’est du marketing . Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi vous chantiez un refrain sans vous rendre compte alors que vous en détestiez l’auteur? Maintenant vous savez pourquoi.

Une industrie sans pitié

Comme une jungle, l’industrie musicale peut s’avérer impitoyable. On ne compte pas le nombre de carrières qu’elles a entéré. Avez-vous, revu Keri Hilson sur vos écrans depuis 2011? Que devient Bow Wow? Et les PussyCat Dolls on en parle?

.L’histoire se répète aujourd’hui avec des artistes comme Tinashe, Rita Ora et même Chris Brown qui commencent peu à peu à se faire snober par l’industrie.

 

Même le streaming qui semblait donner un nouveau souffle à l’industrie n’est plus aussi prometteur.

Comment réparer l’industrie
La musique est maintenant plus accessible que jamais avec de nouvelles innovations dans l’enregistrement, la distribution et les spectacles en direct qui se font de plus en plus rapides. L’industrie de la musique a malheureusement échoué à faire face aux progrès technologiques qui ont permis à d’autres secteurs de prospérer. Elle a perdu tant d’années à résister au changement.

Les véritables acteurs du changement sont les artistes eux-mêmes. Pour assurer leur pérennité, ils peuvent racheter leurs droits d’auteurs et licences et les sécuriser sous leur propre maison de production.

Le public aussi a sa part de responsabilité. Supporter les artistes en achetant légalement de la musique peut faire une grande différence.

Enfin,sachons consommer. Ne consommons pas parce qu’il faut consommer. Choisissons la musique  que nous écoutons avec discernement.

7 réflexions sur “Comment fonctionne l’industrie de la musique

  1. Jessica Satchet dit :

    J’apprécie vraiment ton article pour nous les passionnés de musique nous avions besoins de plus de connaissance dans ce domaine. Prochainement j’aimerais visionner l’un de tes articles sur la musique. Merci et bonne continuation

    J'aime

  2. Dakou Mahamat Saleh dit :

    mdr je me suis rendu compte que je connaissais rien sur le fonctionnement de l’industrie de la musique parce que à chaque fois que je descendais dans ma lecture je découvrais des nouveaux trucs bref mercii Rano 💛

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s